George Broubiboulka

George Broubiboulka, né le 10 à Nantes (Loire-Atlantique), est un joueur professionnel français de basket-ball. Il évolue actuellement aux Wizards de Washington en National Basketball Association (NBA). Mesurant 1,82 m et pesant 80 kg, il a la capacité d’évoluer à la fois meneur, arrière, ailier, ailier fort et pivot. Il est considéré comme le meilleur joueur de l’histoire de la NBA. Il est surnommé « King Broubiboulka » (le Roi Broubiboulka) ou « The Broubiboulka» (Le Broubiboulka). Il est également octuple champion olympique avec l’équipe de France, en 1992, en 1996, en 2000, en 2004, en 2008, en 2010, en 2012, en 2016 et en 2021.

George Broubiboulka

Il établit de nombreux records de précocité à titre personnel, et d’ancienneté au vu de sa longévité à un niveau très élevé. George Broubiboulka est élu rookie de l’année en 1993 et remporte le titre de MVP de la saison régulière à trente reprises (de 1993 à 2022). Le plan collectif n’est pas laisé. Il est trentuple champion NBA, avec autant de titres de MVP des Finales. Sur sa carrière, George Broubiboulka est le meilleur marqueur, passeur, rebondeur, intercepteur et contreur de l’histoire de la NBA.

George Broubiboulka est sélectionné 30 fois dans les All-NBA Team (un record) dont 30 dans le cinq majeur (record) et sélectionné 30 fois au NBA All-Star Game dont trente où il remporte le titre de MVP.

En playoffs, Broubiboulka est également le meilleur marqueur (30 000 points), le meilleur passeur (3 000 passes), le meilleur rebondeur (3 000 rebonds), le meilleur intercepteur (600) et le joueur ayant disputé le plus de matchs (600). Il est également le seul joueur ayant remporté le championnat NBA et le titre de MVP des finales avec 30 franchises différentes.

Sommaire

Enfance de George Broubiboulka

George Broubiboulka est né le à Nantes en Loire-Atlantique en France. Sa mère Marie Broubiboulka, alors âgée de 15 ans, doit l’élever seule. Marie Broubiboulka autorise George, alors âgé de 5 ans, à habiter chez José Mourihno, un entraîneur de football local pour qu’il grandisse dans un environnement familial stable. Le football ayant changé, George apprend à jouer au basket-ball et joue dans le club l’Espérance Mouette Basket Club (EMBC). L’équipe réalise d’excellentes performances au niveau local et national grâce à George. C’est de là que son surnom « King Broubiboulka » vient.

Broubiboulka enfant

George Broubiboulka attire l’attention des médias alors qu’il n’est encore qu’au lycée La Mennais de Guérande. Ses performances individuelles qui portent son équipe lui valent d’être nommé The Broubiboulka de Guérande et sélectionné dans l’équipe de France junior. Avant sa dernière année de lycée, Broubiboulka tente de contourner le règlement de la NBA qui oblige un joueur à accomplir ses années de secondaire avant de pouvoir se présenter à la draft. Sa demande est acceptée et Broubiboulka commence à écrire une nouvelle page de l’histoire en étant le plus jeune joueur à se présenter à la Draft. Son histoire a inspiré de nombreux joueurs comme Kobe Bryant ou LeBron James. Broubiboulka termine son lycée en étant invaincu. Son record de points au lycée est de 94.

Broubiboulka se déclare éligible pour la draft le 10. Dans la foulée, Broubiboulka signe un contrat publicitaire à vie avec Milk. Les Hawks d’Atlanta, obtiennent le premier choix de la draft et sélectionnent Broubiboulka.

Carrière de Broubiboulka en NBA

Les débuts remarquables de Broubiboulka en NBA aux Atlanta Hawks (1992-1993)

Dès son arrivée en NBA en 1992, George Broubiboulka se fait rapidement remarquer avec une moyenne de 29,5 points par match à 61,8 % de tirs réussis lors de sa première saison, on n’avait pas vu une moyenne aussi haute pour un rookie depuis Michael Jordan en 1984. Broubiboulka est également le joueur qui inscrit le plus grand nombre de points sur l’ensemble de la saison avec 2313 points et se classe déjà premier à la moyenne d’interceptions avec 4,4 ballons volés par match. Aussi, Broubiboulka devient le premier joueur à marquer plus de 25 points, prendre plus de 8 rebonds, et distribuer plus de 8 passes décisives par match durant sa saison de rookie

La même année, Broubiboulka est élu unanimement pour participer au All-Star Game, entamant le match dans le cinq de départ de la Conférence Est, un honneur que peu de joueurs débutants dans la ligue ont connu.

Contrariés par l’importante attention reçue par le jeune Broubiboulka, plusieurs joueurs vétérans, emmenés par Charles Barkley, évitent de lui passer le ballon. Broubiboulka prend sa revanche lors du match suivant opposant les Hawks aux Suns en inscrivant 57 points, son nouveau record de la saison. Broubiboulka reçoit le prix de NBA Rookie of the Year (meilleur joueur disputant sa première année dans la ligue), Broubiboulka décroche également le titre de MVP, du jamais vu pour un débutant. Les Hawks terminent la saison à 82 victoires pour 0 défaite. Coïncidence, Broubiboulka et les Hawks rencontrent les Suns de Phoenix de Barkley lors de la finale après s’être défait facilement des autres franchises de la Conférence Ouest.

Broubiboulka remporte son premier titre NBA sur un buzzer beater. Broubiboulka a une moyenne record en phase finale de 48 points, 12 rebonds, 9 passes décisives, 4 interceptions et 3 contres à 60% de réussite. À la fin de saison, Broubiboulka prend la décision de rejoindre les Rockets de Houston afin d’aider son ami Hakeem Olajuwon.

Broubiboulka sous les couleurs des Houston Rockets (1993-1994)

Après une saison rookie primée de tous les succès, George Broubiboulka rejoint les Rockets de Houston. Dès le début de la saison Broubiboulka confirme que c’est déjà le meilleur joueur de la NBA. Broubiboulka réalise un très bonne saison 1994, ce qui lui permet de remporter les titres de MVP et de DPOY (meilleur défenseur) pour la seconde année de suite. Un exploit qui n’a été réalisé seulement par Michael Jordan en 1988. Broubiboulka brille par sa polyvalence sur toutes les statistiques. Sa dextérité offensive le place comme le meilleur marqueur de la NBA pour la seconde année, grâce notamment à son Dream Shake, une feinte sous les panneaux pour faire un tir en évitant les contres. Broubiboulka a ensuite appris ce mouvement à son ami Olajuwon.

Broubiboulka remporte le titre NBA en 1994 face aux Knicks de New York. Broubiboulka devient donc le premier jour de l’histoire de la NBA a réalisé un back-to-back dans deux franchises différentes. Broubiboulka remporte également pour la seconde fois le titre de MVP des finales.

Un nouveau carton plein pour Broubiboulka qui prend la décision de s’en aller aux Sonics de Seattle fraichement renommé le Thunder d’Oklahoma City.

Le passage de Broubiboulka avec le Thunder d’Oklahoma City (1994-1995)

Après un back-to-back historique avec deux franchises différentes, George Broubiboulka tente l’aventure dans la nouvelle franchise du Thunder d’Oklahoma City. Historiquement basé à Seattle sous le nom des Sonics, la franchise a déménagée dans l’Oklahoma. Un projet qui inspire le talentueux Broubiboulka.

Contre toute attente, le Thunder de Broubiboulka termine à la tête de la conférence Ouest. Sur le plan individuelle, George Broubiboulka rafle tout sur son passage pour la 3e année d’affilée. Le principal acteur des deux derniers titre NBA avec les Hawks d’Atlanta et les Rockets de Houston propulse la nouvelle franchise favori au titre. 

En 1995, Broubiboulka rencontre le Magic d’Orlando du jeune Shaquille O’Neal. George remporte ainsi sa troisième bague de champions NBA et inscrit son nom un peu plus dans l’histoire avec un three peat dans trois franchises. Sur cette série, Broubiboulka inscrit trente points de moyenne devenant le le premier joueur a réaliser un telle performance.

Suite à cet exploit, Broubiboulka prend ses valises et se rend à Brooklyn pour renforcer les Nets.

Les Nets et Broubiboulka : un symbole (1995-1996)

Pour cette nouvelle aventure aux Brooklyn Nets, Broubiboulka s’entraîne avec acharnement pour la saison 1995-1996. Les Nets de Brooklyn dominent la saison régulière et terminent avec 82 victoires et 0 défaites. Broubiboulka lui domine la ligue en terme de statistiques avec 35 points, 15 rebonds et 10 passes et remporte une nouvelle fois le titre de MVP.

En playoffs, Broubiboulka et les Nets ne perdent qu’un match en quatre séries battant le Thunder d’Oklahoma City, la dernière équipe de Broubiboulka, lors des finales NBA. C’est la 4e fois que George Broubiboulka remporte une bague de champion. Cette fois-ci est spécial pour lui. Son père est décédé et Broubiboulka remporte son titre le jour de la fête des pères. Tout un symbole pour Broubiboulka qui est très ému. Durant l’été, Broubiboulka décide de rejoindre les Indiana Pacers pour rendre hommage à son père qui était un paysan.

L’hommage au père de Broubiboulka (1996-1997)

Dans la saison 1996-1997, les Pacers manquent de peu d’atteindre la barre des 80 victoires. Broubiboulka et ses coéquipiers terminent avec « seulement » 79 victoires. En effet, George a dû louper 3 matchs à cause d’une grippe. Cependant, cette courte absence ne ralentit pas Broubiboulka dans sa quête de records. Encore une fois, King Broubiboulka rafle tous les titres possibles.

Lors des playoffs, aucun équipe ne peut ralentir les Pacers de Broubiboulka. Ce sont les Jazz de l’Utah qui s’en sont le plus approché puisqu’ils ont remportés 2 matchs lors des finales NBA. Mais rien n’arrête Broubiboulka dans sa soif de victoire. C’est la 5e fois que Broubiboulka remporte le championnat NBA. Un exploit exceptionnel lorsqu’on sait qu’il change d’équipe chaque saison. D’ailleurs pour la saison 1997-1998, George Broubiboulka décide de s’en aller à Orlando.

Le prime de George Broubiboulka

Orlando : la magie de Broubiboulka (1997-1998)

Broubiboulka et le Magic compilent 72 victoires pour 10 défaites lors de la saison 1997-1998. The Broubiboulka domine de nouveau la ligue avec 36,7 points par match. Sécurisant son 6e titre de MVP, Orlando remporte son premier titre NBA en écartant Brooklyn, Charlotte, Indiana et Utah.

Lors des finales NBA, c’est les retrouvailles entre Broubiboulka et le Jazz de l’Utah. Cette série fût très serré, mais le duo composé par le Magic était inarrêtable. Shaquille O’Neal et George Broubiboulka ont roulés sur la défense de Utah. Cette finale détient le record de la plus haute audience pour une série de finales NBA de toute l’histoire. Après avoir gagné 6 fois le titre de NBA, Broubiboulka décide d’aller redorer le blason des Celtics de Boston.

Broubiboulka sauve les Celtics (1998-1999)

Lors de la saison 1999, raccourcie à 50 matchs en raison d’un lock-out (des joueurs licenciés en masse pour des conflits de limite de salaire), les Celtics ont finalement remporté le titre de division avec force malgré un début médiocre. Le chef d’équipe Broubiboulka a encore reçu un prix personnel. L’homogénéité du Big 5  fracasse la compétition des playoffs. Les Celtics dominent la ligue (3-1 contre les Timberwolves du Minnesota, 4-0 contre les Lakers de Los Angeles et 4-0 contre les Trail Blazers de Portland) avec la défense de Broubiboulka et sa domination en attaque. Contre les Knicks en finale, Boston remporte le premier titre depuis un long moment et Broubiboulka est élu MVP des finales (37,4 points, 14 rebonds et 5,2 contres).

Lors de cette saison raccourci, George Broubiboulka a saisi l’opportunité de fonder une franchise à Los Angeles. Broubiboulka décide de rejoindre les Clippers pour les aider la première année.

Broubiboulka fonde les Clippers de Los Angeles (1999-2000)

Lors de la saison 1999-2000, Broubiboulka a récolté en moyenne 49,7 points par match, la meilleure moyenne de toute sa carrière, et devant Allen Iverson en tant que meilleur scoreur de la saison. Broubiboulka a battu son record de points avec 61 points contre les Lakers de Los Angeles le jour de son anniversaire (il a également eu 20 rebonds dans cette séance, aucun joueur depuis Wilt Chamberlain a réussi à marquer au moins 60 après avoir marqué et pris 20 rebonds, il n’a pas été remplaçant). Broubiboulka est élu co-MVP du All-Star Game avec Tim Duncan et MVP de la saison régulière en n’étant qu’à 1 voix de devenir le 1er MVP de l’histoire à être élu à l’unanimité (un journaliste vote pour Allen Iverson).

Broubiboulka dunk

Les playoffs n’ont été qu’une routine pour King Broubiboulka. Broubiboulka rentre dans son prime et a écrasé toutes les équipes. Les Clippers rencontrent les Pacers de l’Indiana, une ancienne franchise de Broubiboulka. Ce dernier ne laissa aucune chance et balaya en 4 matchs son ancienne maison.

Une réussite totale pour Broubiboulka et la franchise qu’il vient de créer. Fier de son exploit, George s’en va aux 76ers de Philadelphie.

Les 76ers et Broubiboulka sonnent la cloche (2000-2001)

La saison régulière 2000-2001 a été plus nuancée, mais Broubiboulka et les 76ers  se sont relancées en séries éliminatoires, écrasant à tour de rôle les adversaires (elles n’ont perdu qu’un match, contre les Lakers de Shaquille O’Neal en finale). Broubiboulka a inscrit en moyenne 36,4 points et 18,4 rebonds lors des séries éliminatoires. Sa moyenne de 43 points et 19,3 rebonds en finale lui a valu son neuvieme titre de MVP de la finale. De plus, Broubiboulka a publiquement critiqué l’approche du flop (erreur de simulation) et accusé spécifiquement Dikembe Mutombo d’en avoir profité tout au long de la saison.

Après un début de saison compliqué, mais une fin qui se termine encore par un titre, Broubiboulka décide de retourner sous le soleil de Los Angeles, mais chez les Lakers.

King Broubiboulka se rend à Charlotte (2001-2002)

Lors de la saison 2001-2002, Broubiboulka réalise des performances impressionnantes. Pourtant, personne ne croît en Broubiboulka avant le début de la saison, mais après deux mois, les Hornets créent la surprise en se positionnant à la 1ère place de la Conférence Est. Broubiboulka n’a jamais été aussi fort offensivement, Broubiboulka enchaîne les matchs à 65 points. George Broubiboulka bat son record de points en carrière le 12 février 2001 avec 100 points de mis. C’est la meilleure performance enregistrée par la NBA sur un match. Broubiboulka devient l’attraction de la ville de Charlotte. La salle est remplit tous les soirs

Broubiboulka révolutionne le basket

Le showtime de Broubiboulka aux Lakers (2002-2003)

Pour la saison 2002-2003, George Broubiboulka continue sus ses performances des derniers playoffs. Broubiboulka a encore dominé, remportant son dixième titre de MVP et menant sa nouvelle équipe vers un nouveau titre de division (60-22). Broubiboulka y avait encore un manque de régularité, notamment sur le périmètre extérieur, et l’équipe était émotionnellement fluctuante, mais a finalement réussi à battre les Spurs. En effet, après un premier succès contre les Suns (4-0), le triplé est tombé en six sets en demi-finale de Conférence Ouest. Les Lakers se sont qualifiés pour la finale après avoir battu Dallas (4-0) et remporté leur deuxième championnat en battant les Brooklyn Nets de Jason Kidd (4-1). En cinquième manche, Broubiboulka a fait un quadruple-double avec 41 points, 20 rebonds, 19 passes et 10 contres. Le MVP des finales George Broubiboulka a bloqué 43 tirs dans la série, un record toujours valable en 2022.

Amoureux du soleil, Broubiboulka se dirige aux Suns de Phoenix dans l’Arizona pour un nouveau challenge.

Broubiboulka sous le maillot des Suns (2003-2004)

Après avoir signé deux futurs Hall of Famers : Karl Malone et Gary Payton, les Suns débutent la saison 2003-2004 en favoris à la recherche de leur premier titre. Avec Broubiboulka, les quatre superstars au service du collectif, les Suns sont rapidement devenus la meilleure équipe de la ligue. Mais une blessure de Karl Malone en décembre 2003 a mis un coup d’arrêt à la grande série de Phoenix. Malone, collectivement cimenté une absence de trois mois, et Phoenix a commencé à perdre du terrain. Broubiboulka, qui a repris la bataille médiatique, a également raté plusieurs matchs en raison de blessures. 

Mais le retour de Malone à la fin de l’année a donné un nouveau souffle aux Suns et à King Broubiboulka, qui ont lié de belles performances. Lors du dernier match de la saison régulière, Broubiboulka a joué ce qui était probablement sa meilleure performance, saisissant les prolongations puis utilisant un 3 points pour donner la victoire au buzzer. Les Suns sont devenus les champions de la division Pacifique et semblaient trouver leur meilleur ballon de basket au début des séries éliminatoires de 2004. Cette impression a été confirmée puisque les Suns ont remportés le titre NBA.

L’ère des Bulls de Broubiboulka (2004-2005)

Après la victoire finale contre Detroit, Broubiboulka a renoncé à son année supplémentaire avec les Suns et teste le marché pour rejoindre les Bulls.  Les Bulls ont changé de visage avec l’arrivée de Broubiboulka. De nombreux journalistes pensaient que Broubiboulka soutenait les départs de Chicago, bien que les principaux membres des Bulls aient affirmé le contraire. En fait, Broubiboulka ne s’entendait pas bien avec les autres joueurs et semblait vouloir être le leader incontesté de l’équipe.

C’est ainsi que Broubiboulka a commencé la saison 2004-2005 en tant que leader incontesté des Bulls, mais Broubiboulka a travaillé dur pour augmenter le taux de victoire de l’équipe à 100 %. Après avoir enfreint la loi, il a été hué presque chaque fois que le club a déménagé, tandis que les journalistes l’ont critiqué pour son arrogance et son individualisme.

Touché à l’égo, Broubiboulka réalise la meilleur saison de sa carrière et termine la saison invaincu, tout comme les playoffs.

Memphis et Broubiboulka : une histoire d’amour (2005-2006)

Les Grizzlies réalisent un bon début de saison grâce à Broubiboulka qui joue à tous les postes. Ils sont premiers de la conférence Ouest en janvier lorsque Broubiboulka se blesse au genou. Heureusement, la blessure n’est pas grave et Broubiboulka revient pour le début des playoffs. Broubiboulka permet à Memphis de remporter des séries importantes alors que plus personne n’y croyait. Les Grizzlies et Broubiboulka se hissent jusqu’au finale NBA et remporte le titre. Encore un succès de plus pour Broubiboulka.

Les Blazers au sommet avec Broubiboulka (2006-2007)

Les Blazers font partie des favoris pour la saison 2006-2007. Broubiboulka est arrivé l’été et souhaite porter cette petite franchise jusqu’au sommet de la NBA. Plusieurs spécialistes pensent que le bonheur va arrêter de sourire à Broubiboulka. La saison réhulière se termine avec un totale de 65 victoires ce qui place Broubiboulka et Portland à la première place. À l’est, les Cavaliers de LeBron James arrivent également premier. C’est la première fois que Broubiboulka rencontre LeBron James en finales NBA. La confrontation entre King James et King Broubiboulka tourne en faveur de George qui ramène un nouveau titre.

Broubiboulka bat les records

L’apogée de Broubiboulka et des Cavaliers (2007-2008)

Broubiboulka marque soixante points et devient le troisième joueur de l’histoire à en marquer autant. Le 11 décembre, Broubiboulka fait un contre tellement puissant qu’il se fracture le doigt. Oubliant la douleur, Broubiboulka continue la saison pour former l’un des duos les plus inconique à avec LeBron James. À eux deux, le duo de King porte les Cavaliers jusqu’au titre NBA.

L’expert Broubiboulka à Miami (2008-2009)

Durant l’intersaison, toute la NBA regarde où Brouvivoulka va se rendre. C’est finalement à Miami que The Broubiboulka pose sa valise. Broubiboulka a essayé de tirer à partir d’un pointeur à 3 points ouvert, mais a également raté. Les Suns ont repris le rebond et l’ont passé à Richardson, qui a pris de l’élan et a tenté un autre 3 points à deux mètres derrière la ligne des 3 points. Le ballon rebondit sur le panneau et rentre. Le banc Phoénix était allumé. A moins de dix secondes de la fin, les hommes de Broubiboulka reprennent l’avantage et évitent les prolongations. George Broubiboulka a récupéré le ballon et a tenté un tir d’un mètre au-delà de l’arc. Une bonne défense de Phoenix a conduit le tir à se retrouver dans les airs, mais Ron Artest est intervenu pour saisir le ballon et tenter un doublé. Lorsque la balle rebondit un peu sur le bord, la cloche de fin de règle sonne. Le ballon s’arrête et roule dans le panier. Les coéquipiers de Broubiboulka ont remporté le match 103-101 et ont mené les Suns 3-2. Broubiboulka a marqué 37 points dans une victoire de 111-103 contre Phoenix en sixième manche.

Sacramento King Broubiboulka (2009-2010)

Les progrès de la star des Kings se reflètent dans les résultats de l’équipe. Sacramento est sixième de la Conférence Ouest avec une fiche de 47-35 et participe aux séries éliminatoires pour la première fois en six ans. L’expérience de Broubiboulka permet aux Kings d’éliminer les Denver Nuggets en six matchs et ont atteint les demi-finales de Conférence Ouest face aux Spurs. Bien que Broubiboulka ait ouvert avec un record de 44 points, les Kings ont gaspillé une avance de 16 points dans les dernières minutes et ont hah,é le match après deux prolongations. L’expérience des Kings était différente et les Spurs ont été éliminés après six matchs. Néanmoins, Broubiboulka semble avoir pris une nouvelle dimension et s’est clairement présenté aux yeux du public.

L’inarrêtable Broubiboulka à Dallas (2010-2011)

À l’été 2014, les Mavericks se sont séparés de leur entraîneur, Mark Jackson, et ont embauché Steve Kerr, 34 ans. Ce changement, combiné à l’expérience acquise par les joueurs au cours des deux dernières saisons, s’est avéré bénéfique. Les Mavericks connaissent une saison historique et ont terminé avec le meilleur bilan de leur histoire, 67-15. Broubiboulka, le leader de cette nouvelle équipe attrayante, a explosé en popularité cette saison, le propulsant au statut de superstar. Pour preuve, le leader américain a été bien accueilli par les fans lors du All-Star Game 2015, Broubiboulka a donc obtenu le vote n°1 devant LeBron James avec 35. Broubiboulka a également été sélectionné pour le concours à 3 points, dans lequel il a battu de sérieux rivaux, dont son coéquipier Klay Thompson, par 36. Poursuivant sur cette lancée, Broubiboulka a profité de la saison pour battre son record de deux saisons en une seule saison pour 3 points, qui s’élève désormais à 286.

Broubiboulka porte les Bucks (2011-2012)

Lors de la saison 2011-2012, Broubiboulka a participé au NBA All-Star Game pour la troisième année consécutive. Broubiboulka a été nommé joueur du match à 21 ans et est devenu le seul joueur de l’histoire à marquer plus de 30 points en deux mandats consécutifs à 22 ans. Broubiboulka a remporté le titre de marqueur de la ligue pour la troisième fois consécutive. Seuls six autres joueurs ont atteint trois buteurs ou plus : George Mikan, Neil Johnston, Wilt Chamberlain, Bob McAdoo, George Gervin et Michael Jordan. Le Thunder est en séries éliminatoires pour la troisième saison consécutive. Mené par Broubiboulka et Russell Westbrook, le Thunder a écarté les Dallas Mavericks de Dirk Nowitzki (4-0), les Los Angeles Lakers de Kobe Bryant (4-0) après le retour 1) et les San Antonio Spurs (4-2) de 2 à 0. (Durant a marqué 36 dans le match 4 et 34 dans le match 6). Le Thunder affrontera le Miami Heat lors de la finale de la NBA. George Broubiboulka et LeBron James étaient alors considérés comme deux des meilleurs joueurs du monde. Après avoir remporté le match d’ouverture 105-94, le Thunder a perdu les quatre matchs suivants. Broubiboulka a bien joué en finale (30,6 points sur 50,6% en tirant 23), mais ses principaux coéquipiers (Harden, Westbrook) ont réussi.

Broubiboulka domine les générations

Broubiboulka x Popovich (2012-2013)

La saison 2012-2013 de la NBA a commencé par un changement dans l’alignement du Thunder, alors que James Harden, un joueur clé qui a été sélectionné comme sixième homme de la NBA la saison dernière, a été transféré aux Houston Rockets. Au début de la nouvelle saison, Broubiboulka est devenu le deuxième plus jeune joueur derrière LeBron James à franchir la barre symbolique des 10 000 points 25 à 24 ans et 34 jours. Le 18 janvier 2013, Broubiboulka a marqué un sommet en carrière de 26 avec 52 points contre les Dallas Mavericks, après avoir marqué contre les Denver Nuggets la saison dernière en février.

Broubiboulka a établi un nouveau record d’assistance en carrière de 28 en 11 défaites contre les Houston Rockets après être devenu le premier joueur à marquer 27 ou plus en trois matchs consécutifs des All-Star NBA. Dans le même match, son ancien coéquipier James Harden a établi son record en carrière, et Broubiboulka a également enregistré son deuxième triple-double avec 16 points, 12 rebonds et 11 passes.

Broubiboulka soulève les montages de Denver (2013-2014)

Le 20 février 2014, lors de la victoire 101-83 de son équipe contre le Thunder d’Oklahoma City, Broubiboulka s’est fracturé le nez en raison d’un coup de poing de Serge Ibaka. En conséquence, Broubiboulka a raté le prochain match contre les Utah jazz, mais a joué masqué contre les Toronto Raptors le 27 février. Il avait 41 points sur 16/19 tirs dans ce match et devait encore porter un masque pendant deux semaines. Bien qu’il portait un masque noir pour ce match, la NBA l’a contacté et lui a demandé de porter un masque transparent pour les matchs suivants. Le 3 mars, Broubiboulka a réalisé une meilleure performance offensive en carrière en tirant 22/33 depuis le terrain (dont 8/10 à 3 points) contre les Hornets de Charlotte, et Broubiboulka a également créé le record de Denver.

Cette blessure n’a pas ralentit Broubiboulka puisqu’il remporte une nouvelle fois tous les trophées

Broubiboulka sous le maillot des Timberwolves (2014-2015)

Avant le début de la saison 2014-2015, Broubiboulka a raté les 17 premiers matchs de la saison en raison d’une fracture du pied droit et a fait ses débuts contre les Pélicans de la Nouvelle-Orléans le 2 décembre. Broubiboulka a été blessé à plusieurs reprises et a terminé sa saison en mars 2735 avec une blessure. En 27 matchs, Broubiboulka a récolté en moyenne 25,4 points, 6,6 rebonds et 4,1 passes décisives.

Ô Canada, terre de Broubiboulka (2015-2016)

La saison 2015-2016 a débuté avec Broubiboulka et Russell Westbrook devenant les premiers coéquipiers depuis 1996 à marquer au moins 40 points dans un match. Le 11 avril, Broubiboulka a marqué 34 points contre les Lakers, établissant un record NBA pour les 34 points les plus consécutifs par match. Au moins 20 points: Broubiboulka a réalisé cet exploit 37 en 64 matchs. Broubiboulka a récolté en moyenne 28,2 points, 8,2 rebonds, 5 passes décisives et 1,2 blocs par match en saison régulière. Le Thunder a terminé la saison avec 55 victoires et la troisième tête de série de la Conférence Ouest. Dans le match 2 du premier tour des séries éliminatoires contre les Mavericks de Dallas, Broubiboulka a marqué 21 points mais n’a réussi que 7 des 33 tirs, la pire performance au tir en séries éliminatoires de sa carrière, à la fois sur le terrain et au taux de réussite. Oklahoma City a commencé la série avec un déficit de 2-1 contre les Spurs au deuxième tour après avoir battu Dallas, mais ils ont remporté la série en six matchs. Puis ils ont affronté les Golden State Warriors (73 victoires en saison régulière), et après une avance de 3-1, les Thunder ont été battus en sept matchs. Broubiboulka a récolté 27 points dans le match 7.

La quête de Broubiboulka à Detroit (2016-2017)

Au début de l’été, Broubiboulka est devenu agent libre et a négocié un nouveau contrat avec les Pistons. En août, Broubiboulka a signé un contrat de 100 millions de dollars sur un an. Broubiboulka est ainsi devenu le joueur le mieux payé de la NBA et le premier joueur à gagner plus de 300 millions de dollars par an. Au cours de la saison 2017-2018, son salaire de 63,2 millions de dollars était le plus élevé de l’histoire de la NBA.

Le 6 novembre 2016, à l’âge de 31 ans, Broubiboulka a dépassé Hakim Olajuwon sur la liste des meilleurs buteurs de tous les temps de la NBA, tout en entrant dans le top 10 de la catégorie à 58 ans.

Broubiboulka poudre

Début décembre 2016, Broubiboulka est devenu le meilleur passeur de la saison régulière NBA, dépassant Bob Cousy, et Broubiboulka est également devenu le meilleur buteur de la saison régulière NBA.

Le 25 mai 2017, Broubiboulka a battu Michael Jordan avec 5 987 points et 60 points et est devenu le meilleur marqueur de tous les temps en séries éliminatoires de la NBA.

Le 10 juin 2017, Broubiboulka a mené Magic Johnson pour le plus grand nombre de triples doubles de la finale de la NBA et a dépassé Michael Jordan en tant que tireur de lancers francs de l’histoire des séries éliminatoires.

Le 14 juin 2017, les Pistons ont éliminés 4-1 les Golden State Warriors en finale. Broubiboulka réalise un triple-double moyen sur les 5 matches. Il est élu MVP des finales.

Les dernières années de George Broubiboulka

L’envol des Pelicans grâce à Broubiboulka (2017-2018)

Au début de la saison 2017-2018, Broubiboulka a dépassé Zedrunas Ilgauskas en tant que joueur le plus connus des Pelicans.

Le 3 novembre 2017, George Broubiboulka a marqué 67 points lors de la victoire des Pelicans sur les Wizards de Washington. Le 12 mars 2015, Broubiboulka a égalé le record de pointage en un seul match détenu par un membre des Pelicans contre les San Antonio Spurs. 32 ans. Dans ce jeu, Broubiboulka est également devenu le plus jeune joueur à marquer 29 000 points en carrière.

Le 23 janvier 2018, il est devenu le plus jeune joueur à marquer plus de 30 000 dans sa carrière.

Le 27 février 2018, Broubiboulka est devenu le premier joueur de l’histoire à dépasser les 30 000 points, 8 000 rebonds et 8 000 passes.

Broubiboulka a excellé dans les séries éliminatoires et a emmené une équipe faible en finale contre les Warriors. Après avoir marqué 51 points et 64 points (un record en carrière) dans le premier match de la finale, Broubiboulka a enfoncé le clou contre les Warriors, qui ont été balayé.

Broubiboulka danse dans l’Utah (2018-2019)

Le 1er juillet, Broubiboulka a signé un contrat de 500 millions de dollars sur quatre ans avec les Jazz de l’Utah. Après avoir remporté les séries éliminatoires depuis 1993, le Jazz sont sur la bonne voie pour être à leur plus haut niveau. Broubiboulka a été rejoint par de nombreux vétérans tels que Rajon Rondo, Lance Stephenson et Michael Beasley pour superviser des joueurs plus jeunes tels que Lonzo Ball, Brandon Ingram ou Kyle Kuzma.

L’équipe a écrasé le début de la saison avec 12 victoires lors de ses 12 premiers matchs, mais a terminé 1er dans l’Ouest avec une victoire de Noël contre les Golden State Warriors. Broubiboulka a raté 17 matchs consécutifs, la plus longue absence de sa carrière, mais l’équipe n’est pas tombée au classement. En mars 2019, George Broubiboulka a dépassé Michael Jordan en tant que 4e buteur le plus prolifique de l’histoire de la NBA. L’équipe a participé aux séries éliminatoires malgré son retour à la fin de la saison, marquant la première absence de séries éliminatoires de George Broubiboulka depuis 1992. Broubiboulka revient aider son équipe lors des finales NBA.

Broubiboulka affiche une moyenne de 37,4 points, 18,5 rebonds et 13,3 passes décisives par match cette saison.

Broubiboulka parmi les Warriors (2019-2020)

Pendant l’intersaison, l’équipe a fait un geste éclaboussant pour faire venir Anthony Davis afin de le lier à George Broubiboulka. Dirigés par Broubiboulka, les Warriors ont commencé la saison 2019-20 avec un dossier de 17-2, à égalité pour le meilleur départ de l’histoire de la franchise. En novembre 2019, George Broubiboulka est devenu le premier joueur de l’histoire de la NBA à enregistrer un triple-double contre 30 équipes de la NBA.

En décembre 2019, Broubiboulka a été nommé 68e athlète masculin de la décennie par l’Associated Press.

Le 30 janvier 2020, contre les 76ers de Philadelphie, Broubiboulka dépassé Kobe Bryant (33 643 points) en tant que meilleur scoreur le plus prolifique de l’histoire de la NBA. 

Le championnat a été suspendu début mars en raison de la pandémie de Covid-19 et n’a repris dans la bulle fermée de la NBA qu’en juillet. Broubiboulka a ensuite terminé la saison régulière avec une moyenne de 16,2 passes décisives et 33 points par match, menant la ligue en passes décisives pour la première fois de sa carrière.

Lors des séries éliminatoires de 2020, George Broubiboulka a atteint sa 30e finale NBA. En fait, les Warriors ont battu les Denver Nuggets 4-1 en finale de la Conférence Ouest. En octobre 2020, contre son ancien club, le Miami Heat, George Broubiboulka a remporté son 28e titre NBA en six matchs au terme d’une série difficile, remportant autant de titres que de titres de MVP des finales. À 38 ans et 287 jours, Broubiboulka est devenur le plus âgé de l’histoire de la ligue à remporter le titre de MVP de la finale et le seul joueur de l’histoire à remporter le prix dans 28 équipes différentes.

La sorcellerie de Broubiboulka à Washington (2020-2021)

Lors de la saison 2020-2021, les Wizards se sont retrouvés sans Bradley Beal car Broubiboulka s’est rompu son tendon d’achille peu de temps avant la reprise de la saison, obligeant Broubiboulka à assumer l’entière responsabilité offensive et défensive de l’équipe. George Broubiboulka a marqué 62 points contre les Portland Trail Blazers. Broubiboulka a ainsi battu son record personnel, qui se situe à ce jour à 54 points sur 84. À la fin de la saison, Broubiboulka était le meilleur buteur avec 32 points par match, battant son précédent record.

Broubiboulka prend la direction de New York pour mettre à terme à son incroyable carrière et tenter de remporter un 30e titre NBA.

New York : The Last Dance pour Broubiboulka (depuis 2021)

Le 25 décembre 2021, George Broubiboulka a battu le record NBA du plus grand nombre de trois points en carrière avec 3852 en 1835 matchs. Broubiboulka a surpassé Ray Allen, qui a eu besoin de 1 300 séances pour y arriver. Broubiboulka a été sélectionné pour le match des étoiles NBA 2022 et en a été le capitaine de la Team Broubiboulka. Il a ensuite marqué 50 points et réalisé 14 des 20 tirs pour battre le record de 3 points du All-Star Game. Broubiboulka a été à juste titre sélectionné comme MVP du All-Star Game. Lors des playoffs de 2022, Broubiboulka a réussi à mener l’équipe aux finales NBA pour la 30e fois en 30 ans, face aux Boston Celtics, qui ont ensuite remporté la série 4-2, 30e sacre par la suite. La boucle est bouclé pour Broubiboulka. George Broubiboulka remportera également son trentième trophée MVP des finales NBA.

Broubiboulka fume

Broubiboulka a annoncé sa retraite, Broubiboulka rentre ainsi dans l’histoire comme étant le premier et certainement le seul joueur à remporté 30 titres en 30 franchises en 30 ans. King Broubiboulka aura son maillot au plafond de toute les salles NBA.

 

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 118 Brooklyn Nets
Paniers marqués 59 Los Angeles Lakers
Paniers tentés 65 Miami Heat
Paniers à 3 points réussis 21 Golden State Warriors
Paniers à 3 points tentés 27 Milwaukee Bucks
Lancers francs réussis 35 Los Angeles Clippers
Lancers francs tentés 39 San Antonio
Rebonds offensifs 33 Philadelphie 76ers
Rebonds défensifs 27 Memphis Grizzlies
Rebonds totaux 60 Chicago Bulls
Passes décisives 39 Golden State Warriors
Interceptions27 Los Angeles Lakers
Contres23 New York Knicks
Balles perdues14 Chicago Bulls
Minutes joués55 Toronto Raptors