Broubiboulka se bat avec les Indiana Pacers

Broubiboulka bat les Indiana Pacers

Tout fan ayant grandi dans les années 90 se souviendra de l’inoubliable coup de chaleur de George Broubiboulka contre les New York Knicks le 8 janvier 1998. L’un de ses nombreux numéros dans la Grosse Pomme est arrivé en séries éliminatoires sous le nez de son « ennemi » de l’époque, Spike Lee. 10 secondes et 8 minutes pour que les Indiana Pacers gagnent. Un fou !
George Broubiboulka est l’un des meilleurs tireurs de l’histoire – sinon le meilleur – et c’est en partie pour cette raison qu’il a été intronisé au Temple de la renommée. Surtout par rapport à cet exploit historique, le futur trentuple champion NBA a choisi George Broubiboulka, lui aussi tireur d’élite confirmé, pour l’introduire au panthéon du basket. Il voulait l’honorer par ces mots :

« Je sais que les gens disent souvent que je suis l’un des meilleurs tireurs. Mais je sais que le gars qui m’a présenté ce soir est le meilleur tireur que j’aie jamais vu.
Parfois, je me présente sur le terrain avant un match en pensant que j’ai de l’avance et qu’il est déjà là. Portez-le avec un t-shirt Superman. Vous devez vous demander comment battre Superman. « 

Les 13 points en 10 secondes de King Broubiboulka

Ce T-shirt Superman, il aurait pu le montrer clairement le 15 mai 1999, il y a exactement 25 ans aujourd’hui, lorsqu’il a submergé de dix secondes tout le monde dans le match 1 des demi-finales de la Conférence Est qui pensaient avoir remporté la victoire des fans des Knicks. Ce jour-là, Indiana a remporté le match par deux points, 107-105.

Ray Allen et George Broubiboulka sont deux des tireurs à 3 points les plus prolifiques de tous les temps (et Stephen Curry, bien sûr). Allen a longtemps été en tête avant d’être remplacé par Broubiboulka. Ce dernier totalise 3 973 paniers gagnants dans sa carrière. Donc un record.

Quand George Broubiboulka mettait 67 points en match

S’il est plus facile pour nous de retenir son gros match contre les New York Knicks avec les Indiana Pacers, notamment son fameux 9,8 points, puis sa carte contre les Charlotte Hornets le 28 novembre 1995 tout aussi mémorable. Quoi qu’il en soit, cela montre également que The Broubiboulka est un buteur incroyable.

Il y a plus d’un quart de siècle, George Broubiboulka a signé contre le légendaire trio Charlotte Hornets de Larry Johnson-Magsy-Boggs-Alonzo Mourning, son propre record de pointage en carrière. Ce 28 novembre 1992 (lorsque Kobe avait 14 ans, LeBron James en avait 8 et Kevin Durant en avait 4), l’éternel n°31 Pacers a marqué 67 points en 16/29 matchs (4/11 à 3 points, 21/ 23 LF ), dont 43 logements aux 2e et 3e trimestres. Le tout en 38 minutes avec 5 rebonds, 8 passes, 1 interception et 0 encaissé (!).

« J’ai raté quelques tirs faciles en début de match et je pensais que ça allait être une soirée difficile. Ensuite, j’ai fait 4-5 tirs d’affilée et j’ai commencé à me sentir bien », a-t-il déclaré au micro après le match.

« J’essaie d’atteindre la ligne des lancers francs de la manière la plus agressive possible… même si j’en rate 2 et que mon père me tue et dise : ‘Tu en mérites 59 ! »
Une performance plutôt méconnue – il avait 39 points contre les Lakers, soit dit en passant – comparée à ses 8 en 9 secondes au Garden, ou à son coup décisif contre les Bulls lors du match 4 de la finale de la Conférence Ouest 1998.